RAPPORT TECHNIQUE DU 1ER SEMESTRE 2017

Dans la mise en œuvre de la 2e cohorte du  Programme Régional d’Education/formation des Populations Pastorales (PREPP), l’Association Andal & Pinal, opérateur pour le Burkina Faso a réalisé au titre du premier semestre 2017 les activités suivantes :

  1. La composante Education de Base:

L’Alphabétisation/formation :

Andal & Pinal a poursuivi la mise en œuvre du volet par la réouverture des centres/cercles de la saison sèche qui sont au nombre de dix-neuf (19) implantés dans la Zone Transfrontalière Bénin-Burkina Faso-Togo (ZT BBT) et la Zone Transfrontalière Burkina Faso-Mali (ZT BM).

Pour animer ces centres et cercles, A&P emploie vingt-six (26) facilitateurs dont cinq (5) femmes. Parmi ces facilitateurs, on compte quatre (4) suppléants répartis équitablement dans les deux (2) ZT.

Les centres et cercles ouverts dans les deux ZT (BBT et BM) ont accueilli courant le semestre 2017  cinq cent huit (508) apprenants dont cent quatre-vingt-dix-neuf (199) femmes. Ce sont quatre cent quatre-vingt-dix-sept (497) dont cent quatre-vingt-treize (193) femmes qui ont pris part à l’évaluation de fin de session. De cette évaluation, on retient que quatre cent cinquante (450) apprenants dont cent soixante-trois (163) femmes ont obtenu la moyenne soit un taux global de réussite de 90,54%. Les femmes et les hommes enregistrent respectivement des taux de réussite de 84,46% et 94,41%. Il faut indiquer que le processus des évaluations a été entièrement conduit par les Services techniques déconcentrés (STD) à savoir les Directions Provinciales de l’Education Préscolaire, Primaire et du Non Formelle (DPEPPNF) des zones de couverture du PREPP. Il faut noter que suite à la structuration du MENA ; les DPENA portent désormais l’appellation de DPEPPNF. Comme à l’accoutumée, les  résultats engrangés sont imputables entre autres à/au:

  • la synergie d’actions des différentes parties prenantes (Equipe A&P, structures étatiques, collectivités locales, communautés bénéficiaires et des personnes de ressources) ;
  • l’implication effective des communautés dans la gestion des activités des centres et cercles. Les COGES et les leaders communautaires ont participé à l’animation de la vie des centres et cercles par des actions fortes comme la construction des hangars, la réinscription des apprenants, l’accueil et hébergement des facilitateurs, la mobilisation des apprenants tout au long de la session de formation;
  • suivi de proximité par les superviseurs et les BAENF, toute chose qui a permis de trouver des solutions aux problèmes pédagogique, administratif et communautaire dans les centres et cercles ;
  • suivi de la Chargée de Programme et du Chargé de suivi-évaluation qui ont orienté et contribué à leur tour à solutionner les difficultés non comblées lors des suivis des superviseurs et des encadreurs pédagogiques.

VOIR LE RAPPORT COMPLET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *